Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Actualités

 

        logo vegephobie petit

Pétition  pour le droit de ne pas manger d'animaux dans les écoles françaises

 

 

Rechercher

Articles

Archives

Liens

   































lait-vache

 

 

  banderole-fermons-les-abattoirs-prop-03.png

 

 

logo petit FB bis

 

 

PUBLISHER Ambassade des PigeonsCopierCopier

 

 

 

blog-BD-vegetalienne

 

 













 

 

  
 restovege

 

 

 

 respectons-200x50

 

 

 

 

 

 

 

 

 

50234 129239083802303 4945642 n 

L'Oasis Vegan'imaux

 

 

D'autres liens intéressants

Catégories

6 septembre 2011 2 06 /09 /septembre /2011 15:46

Table d'information contre le spécisme sur un marché parisien

 

IMGP0005-copie-1

 

Nous avons échappé à la pluie qui a sévi peu de temps avant notre arrivée. Fort heureusement car cette matinée a été riche en échanges, certainement dû au retour des vacanciers et vacancières et ce, malgré la fermeture annuelle de la boulangerie située à coté de notre table.

 

Un petit résumé :

 

La première discussion a été avec une personne ayant acheté un perroquet sur les quais de Seine. Nous lui avons répondu que les animaux n'étaient pas des marchandises et que les refuges étaient pleins à craquer. Nous en avons profité pour lui donner un tract contre les animaleries. Elle nous a vivement encouragé-e-s.

 

Une végétarienne nous a parlé du réseau Transitions  dans lequel elle est investie dans le Tarn et où elle essaie de parler de végétarisme. Elle a pris une carte postale  destinée au mairie de sa ville pour demander  d'instaurer un jour végétarien par semaine dans la restauration scolaire et municipale.

 

Une jeune femme devenue végétarienne à l'âge de 7 ans a pris un peu de documentation, notamment un numéro de Veg Mag et la liste des restaurants végétariens . La personne qui l'accompagnait était intéressée par le thème de notre table et a également pris quelques documents.

 

Une autre femme ne mangeant plus d'animaux nous a raconté sa difficulté à enlever de son alimentation le lait et les oeufs.

 

Fait plutôt "amusant", une dame a expliqué que nous devrions parler de  "l'abolition des espèces" (domestiquées)  car si nous arrivions à l'abolition de la viande (et de ses dérivés), les animaux exploités pour leur chair n'existeraient plus. Peut-être que le résultat de l'abolition provoquerait la disparition totale (personne ne peut le savoir) des vaches, cochons, moutons, poules, canards, etc. mais n'est-ce pas préférable à une vie de misère ? Nous ne militons pas pour la préservation des espèces mais pour que les animaux en tant qu'individus ne soient plus exploités et tués.

 

Prochaine table d'information le week-end du 17 septembre (marché et jour à confirmer). Le samedi 10 septembre, nous serons à la marche contre la vivisection à Mézilles (89).

 

 

P1110940

Partager cet article

Repost 0
Published by cleda - dans Compte-rendu
commenter cet article

commentaires

Flavien 14/09/2011 14:14


Sans aller jusqu'à l'espèce, il y a un bon nombre de races domestiques qu'il serait effectivement souhaitable de voir disparaitre. Leur patrimoine génétique mis au point pour la rentabilité des
élevages les condamnant à une vie de souffrance garantie, même libres.