Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Actualités

 

        logo vegephobie petit

Pétition  pour le droit de ne pas manger d'animaux dans les écoles françaises

 

 

Rechercher

Articles

Archives

Liens

   































lait-vache

 

 

  banderole-fermons-les-abattoirs-prop-03.png

 

 

logo petit FB bis

 

 

PUBLISHER Ambassade des PigeonsCopierCopier

 

 

 

blog-BD-vegetalienne

 

 













 

 

  
 restovege

 

 

 

 respectons-200x50

 

 

 

 

 

 

 

 

 

50234 129239083802303 4945642 n 

L'Oasis Vegan'imaux

 

 

D'autres liens intéressants

Catégories

7 juin 2010 1 07 /06 /juin /2010 20:38

affiche vegfest 2010 petit format

Programme

14h00 : ouverture des stands

14h30 : projection sur grand écran du documentaire "earthlings"

16h00 : prise de parole des responsables d'organisations participantes

17h00 : projection du film "les seigneurs de la mer"

19h00 : fermeture des stands

20h00 - 0h00 : After à LA CASA, 15 rue Lavoisier 93100 MONTREUIL Métro : Robespierre. Tête d'affiche le slameur bio/vegan Veganesh

 

 

Objectifs  

 

- Rassembler les acteurs (associations/collectifs/entreprises) de la cause animale, du végétarisme et du véganisme lors de manifestations, 
- Faire connaitre ces acteurs au grand public et aux végétariens et vegans, 
- Développer une entraide entre ces différents acteurs, comme par exemple le travail sur des dossiers communs. 


L'état d'esprit des événements organisés par le comité du vegfest visent à faciliter les liens et la coopération entre les différents acteurs de la cause animale, du véganisme et du végétarisme. Il vise aussi à faciliter les rencontres entre les personnes qui souhaitent s'engager dans la cause animale et les organismes déjà existants.

 

    

http://www.vegfest.fr

 

 

 

 

Repost 0
Published by cleda - dans Agenda
commenter cet article
1 juin 2010 2 01 /06 /juin /2010 18:48

Table de presse antispéciste sur un marché parisien

 

IMGP6929Après 2 dimanches  d'absence pour cause de Veggie Pride et d'une action lors d'un barbecue géant,  nous avons repris ce matin le chemin de notre marché sud-parisien.

 

La grisaille mélée à quelques gouttes de pluie ne fut pas très propice aux échanges. Quelques discussions néanmoins. La première avec un monsieur très tourné vers la philosophie et l'évolution des espèces, intéressé par le mouvement antispéciste mais plus au niveau des idées que de la mise en pratique (consomme tout de même peu d'animaux). Une autre avec un boucher qui a posé quelques questions, intéressé de connaître nos arguments.  Quelques autres échanges, toujours dans le calme.

 

Prochain rendez-vous samedi 5 juin, à l'occasion de la Journée mondiale contre le spécisme. CLEDA et L214 Paris organiseront un stand d'information et une action barquette sur la place de la Sorbonne de 15h à 18h. N'hésitez pas à nous rejoindre ! Plus d'information ici.

Repost 0
Published by cleda - dans Compte-rendu
commenter cet article
28 mai 2010 5 28 /05 /mai /2010 22:04

Journée mondiale contre le spécisme

    meathead.jpg 

Le 5 juin, pour la 5ème année consécutive, aura lieu la Journée mondiale contre le spécisme.

  

Dans le monde entier, des actions seront organisées pour protester contre le spécisme, c'est-à dire contre l'idéologie sur laquelle reposent aussi bien les lois qui méprisent les droits des animaux que les pratiques qui en découlent (consommation, habillement, cosmétique, divertissement, etc.). 

 

A Paris, L214 Paris et CLEDA organiseront une action barquette ainsi qu'un stand d'information sur la place de la Sorbonne dans le 5ème arrondissement de Paris, de 15h à 18h, le samedi 5 juin 2010. M° Odéon (lignes 4 et 10), M° St-Michel (ligne 4), R.E.R. Luxembourg (ligne B). Faites circuler l'information et venez !  

 

CLEDA participera pour la 3ème année consécutive à cette journée :

  • Compte rendu des 8 et 9 juin 2008 ici et

  • Compte rendu du 6 juin 2009.

 

Tracts distribués le 5 juin 2010

 

tract-journ-e-contre-le-sp-cisme-2009.jpg tract journée contre le spécisme 2010 avec contacts

 

 Cliquez dessus pour les lire ou en pdf

 

 

 

Contacts : cleda (a) no-log.org - 06 79 60 07 96 et  http://paris.l214.com/contact/

 

Pour consulter les autres actions ici

 

  

  PUBLISHER-Non-au-sp-cisme-barquette-def-copie-1.jpg    PUBLISHER-Non-au-sp-cisme-exp-rimentation-def.jpg PUBLISHER-Non-au-sp-cisme-fourrure-renard-def.jpg  PUBLISHER-Non-au-sp-cisme-cuir-def.jpgPUBLISHER-Non-au-sp-cisme-zoos-def.jpg

 

  

Texte d'appel pour la journée du 5 juin 2010 

Nous maltraitons et tuons des centaines de millions d'animaux chaque jour. Pour justifier cela, nous nous sommes persuadé-e-s que leur vie et leurs souffrances ne valent pas grand-chose : « ce ne sont que des animaux ! ».
Or ce sont des êtres sensibles, qui eux aussi veulent éviter de souffrir et souhaitent jouir de leur vie. Comme les humains.

Le spécisme est à l'espèce ce que le racisme est à la race : la volonté de ne pas prendre en compte les intérêts de certains individus au bénéfice d'autres, sous des prétextes arbitraires. On invoque des différences (réelles ou imaginaires) sans lien logique avec ce qu'elles sont censées justifier. La plus ou moins grande intelligence, ou l'appartenance ou non à l'espèce humaine, ne constitue pas un critère rationnel de discrimination. La discrimination spéciste est donc indéfendable.

Le spécisme est une idéologie irrationnelle : la société dans son ensemble doit prendre position contre les pratiques qu'il engendre, qui sont injustes.

En pratique, le spécisme est l'idéologie qui justifie l'utilisation des animaux par les humains de manières qui ne seraient pas acceptées si les victimes étaient humaines.

Les animaux sont élevés et abattus pour fournir de la viande, du lait, des oeufs, leur peau (cuir, fourrure), de la soie ; ils sont pêchés pour la consommation ; ils sont utilisés pour des expériences scientifiques ; ils sont chassés pour un plaisir sportif ;  ils sont enfermés à vie dans des zoos, des delphinariums, dressés et exploités dans des cirques, tués lors de spectacles (corridas...), etc.

La lutte contre ces pratiques et contre l'idéologie qui les soutient est la tâche que se donne le mouvement contre le spécisme.
     
Le 5 juin, pour la 5ème année consécutive, aura lieu la
Journée mondiale contre le spécisme.

Dans le monde entier, des actions sont organisées pour protester contre une idéologie qui est aussi condamnable que le racisme ou le sexisme et qui cause un nombre incalculable de victimes, dont la vie et la mort auront été généralement effroyables.

La consommation de viande est la principale responsable de cette tragédie :

58 milliards de vertébrés terrestres sont tués chaque année dans le monde pour cette raison et davantage encore de poissons et crustacés (144 millions de tonnes) uniquement pour le goût de consommer leur chair.
 
 
Le spécisme n'est pas justifiable, les oppressions
qui en découlent non plus.
Pour l'abolition de la viande et de toute autre
forme d'exploitation animale !
 
Vous pouvez annoncer les actions que vous comptez organiser sur : "Annonces d'actions pour la JMCS/Actions for WDAS".
 
et vous pourrez ensuite publier un compte rendu, voire une recension de presse, sur : "Comptes rendus d'actions JMCS/WDAS Action Reports" (http://www.reseau-antispeciste.org/?cat=36)
 
Pour pouvoir publier, il suffit de vous inscrire auparavant sur http://www.reseau-antispeciste.org/ (en bas à droite)
 
Sur la question du spécisme

 

En quoi la remise en cause du spécisme est-elle indispensable ?
 
Parce que c'est l'idéologie sur laquelle reposent aussi bien les lois qui méprisent les droits des animaux que les pratiques qui en découlent.

Voici quelques exemples tirés de notre expérience militante :

Dans la critique de certaines pratiques :

- Comment mettre sérieusement en balance les intérêts fondamentaux des animaux à ne pas être tués et un intérêt à les manger qui, en comparaison, tient du caprice ? C'est du spécisme.
- S'il n'est pas légitime d'utiliser des humains dans la vivisection, pourquoi utiliser des animaux d'autres espèces ? N'est-ce pas uniquement par spécisme ?
- Si nous ne souhaitons pas qu'on nous enferme, qu'on nous ampute et qu'on nous tue, comment justifier que nous le fassions pour d'autres êtres qui souffrent de la même façon de ces pratiques ? C'est du spécisme.
- Pourquoi refuser des droits aux animaux ? Parce que ce ne sont "que" des animaux ? C'est du spécisme.

La notion de spécisme est importante aussi parce que :

- le spécisme repose sur les mêmes bases idéologiques que les discriminations raciste ou sexiste, avec comme point central l'utilisation de la « nature » comme justification de l'infériorisation de certains individus. La « nature » des animaux serait inférieure, parce qu'elle serait... « animale », « instinctive », « programmée », alors que la « nature » des humains serait supérieure, parce que « libre », « rationnelle » ou « spirituelle ». Ces "natures" "inférieure" et "supérieure" sont censées légitimer la domination des humains sur les autres êtres sentients.

- la notion d'égalité ne peut pas, par définition, s'appuyer sur des critères arbitraires ; sinon, il ne s'agit plus d'égalité, mais justement d'injustice et d'inégalité. Elle doit embrasser l'ensemble des êtres qui ont des intérêts à défendre, qui donc possèdent des intérêts qui doivent être défendus, c'est-à-dire, l'ensemble des êtres sentients. Il ne doit pas y avoir une double morale : égalitaire entre les humains et eux seuls, élitiste et inégalitaire à l'encontre des autres.

- la notion d'idéologie spéciste permet de rendre compte de l'existence d'une vision du monde structurée qui aboutit à l'invisibilisation et à l'infériorisation des animaux.
Quelques effets parmi d'autres de cette idéologie :
- les animaux n'apparaissent généralement pas en tant qu'individus, mais sont plutôt perçus comme des spécimens indifférenciés de leur espèce ;
- on confond souvent la lutte pour la prise en compte de leurs intérêts individuels avec la lutte pour la préservation des espèces...
Ici, il s'agit d'affirmer haut et fort que nous nous soucions des êtres sentients en tant qu'individus.

- La notion de spécisme est une notion d'ordre politique qui permet une analyse sociale du problème animalier, tout comme les notions de racisme et de sexisme. Elle permet d'envisager la lutte en tant que lutte politique, de la mettre en perspective avec les luttes de libération qui l'ont précédée et d'imaginer les modes d'action dans une perspective à court, moyen et long terme (la revendication de l'abolition de la viande, par exemple). En employant la comparaison avec les idéologies et systèmes sociaux racistes ou sexistes, on fait prendre conscience aux gens que l'élevage, la chasse, la pêche et les autres pratiques d'exploitation et d'oppression ne sont pas "naturels", mais socialement institués, historiquement situés, éthiquement condamnables et politiquement combattables.

En attirant l'attention sur le spécisme, cette journée mondiale est l'occasion d'affirmer que l'oppression des animaux n'est pas plus une question de choix personnel que ne l'est une oppression humaine. De même que le fait de tuer ou maltraiter un humain ne ressort pas de la liberté individuelle, mais constitue une injustice à combattre, la question animale doit apparaître comme une question éthique, sociale et politique qui s'impose à toutes et à tous et à propos de laquelle la société doit accepter de façon urgente d'engager un débat.
 
 
Repost 0
Published by cleda - dans Agenda
commenter cet article
24 mai 2010 1 24 /05 /mai /2010 01:15

Des antispécistes s'invitent à la fête des bouchers d'Ile de France !

 

 P1010399

 

 

P1010413Aujourd'hui avait lieu sur le parvis de l'Hôtel de Ville de Paris un barbecue géant et gratuit organisé par les fédérations des boucheries d’Ile-de-France et sponsorisé (entre autres) par la Ville de Paris, la région Ile de France, le Centre d’Information des Viandes (le CIV) qui depuis la rentrée mène sans vergogne une campagne pro-viande en s’introduisant directement dans les établissements scolaires. Ce dimanche, le parvis de l’Hôtel de ville avait donc été transformé en boucherie géante. Au programme, le sacrifice de trois bœufs, un veau et dix agneaux rôtis sur place, une grande dégustation de cadavres, des stands de propagande niant l’exploitation et la souffrance engendrées par la consommation de viande.

Un bel endoctrinement pro-viande qu'une dizaine d'antispécistes ne pouvaient pas laisser passer sans réaction.

  

Pendant 45 minutes nous avons occupé le terrain, nous postant au beau milieu du parvis avec nos panneaux "Viande = meurtre", "Abolition de la viande", "Non à la peine de mort" et des centaines de tracts "Pourquoi refuser de manger la viande ?", "La place accordée aux animaux" du réseau antispéciste et "Abolissons la viande".

 

Aussitôt arrivé-e-s, nous nous sommes placé-e-s entre la rôtisserie géante et la tonnelle de dégustation. Nous avons eu la chance d’arriver juste au moment de la cérémonie de remise des diplômes d’artisans bouchers et de la séance photos, détournant aussitôt une nuée de photographes vers nos panneaux. Le timing était parfait ! Malgré plusieurs provocations verbales proches du ridicule, des discussions constructives ont eu lieu.

  

Après 45 minutes de présence, la police, appelée à la rescousse par les organisateurs nous a gentiment demandé de partir avant d'être convié-e-s au commissariat. Nous avons préféré obtempérer. Bref, une action courte mais loin d’être inutile : nos panneaux ont été vus par des centaines d'individus, notamment par les apprentis bouchers qui posaient pour les photographes (!), par leur famille et par le nombreux public qui se trouvait là.

  

Merci aux antispécistes qui ont « participé » à la fête. Nous pensons qu’il est important  de montrer notre mécontentement lors de telles occasions.

  

Article sur cet événement : http://laterredabord.fr/?p=4841

 

 

 Vidéo et photos  :

 

 

 

Album souvenir :

 

 P1010403    P1010405

 

P1010396   P1010412Copier

Repost 0
Published by cleda - dans Compte-rendu
commenter cet article
18 mai 2010 2 18 /05 /mai /2010 20:54

 Veggie Pride, 15 mai 2010 à Lyon

 

P1010327Copier

 

Compte-rendu :

 

Comme l'année dernière, une petite équipe de CLEDA s'est déplacée jusqu'à Lyon pour participer à la 10ème édition de la Veggie Pride.

 

Le temps caniculaire de l'année précédente avait malheureusement laissé place à un ciel gris vaguement menaçant mais seules quelques gouttes de pluie sont finalement tombées. 

  

Le public s'était un peu moins déplacé qu'en 2009, environ 300 personnes. Cependant le punch, la motivation de reprendre en permanence des slogans ("Elevage = esclavage, abattoir = barbarie", "On peut vivre sans tuer" ou "Ni dans les labos, ni dans les assiettes, justice pour les animaux"), les costumes et les nombreux panneaux et banderoles présents ont permis de rendre le cortège visible et bruyant durant presque 3 heures dans le centre ville de Lyon.

 

La marche fut ponctuée par plusieurs happenings : sous fond sonore de cris d'animaux, une dizaine de militant-es assis ont dénoncé le déni et le silence face à la souffrance animale ; il y a eu un spectacle de fée brocoli joué par quelques familles végé et leurs enfants, des lectures et enfin la prestation du slammeur 100 % bio végétal : Veganesh.

 

Après le défilé, nous avons rejoint l'Atelier des canulars, lieu alternatif proposant régulièrement des débats, des projections, etc. pour le début de l'after pride. Durant deux heures, plusieurs associations (dont CLEDA) ont  tenu un stand d'information. La soirée s'est poursuivie par un excellent repas végétalien.

 

Vers 11 heures, nous avons dû partir en direction de Dijon afin de rentrer dormir chez nos ami-e-s de Combactive et de  l'Association de Défense des Chats Libres Dijonnais (merci !) et reprendre le lendemain après-midi la route pour rentrer à Paris. Week-end fatiguant mais tellement sympathique !

 

Merci aux organisateurs et organisatrices de la Veggie Pride ainsi qu'à toutes les personnes qui ont fait que la Veggie Pride 2010 ait pu avoir lieu.

 

Quelques réflexions intéressantes sur la Veggie Pride 2010 :


"Nous n'avons pas honte d'avoir fait la Veggie Pride !" sur http://blog.benio.fr/index.php?post/2010/05/17/Veggie-Pride-2010

"Nous ne sommes pas des modèles d'intégration" sur http://delautrecote.over-blog.org/article-nous-ne-sommes-pas-des-modeles-d-integration-50673152.html

 

Place aux vidéos et aux photos !

 

 

 

  Photos :

IMGP6755

 

P1010329 

IMGP6766 IMGP6762

 

 

 

IMGP6780

 IMGP6785

 

IMGP6787

 

IMGP6796

 

IMGP6797

 

 

IMGP6799

 

 

 

P1010332

 

P1010337 P1010347

 

P1010345

 

P1010339

Repost 0
Published by cleda - dans Compte-rendu
commenter cet article
10 mai 2010 1 10 /05 /mai /2010 17:34

Table de presse antispéciste sur un marché parisien

  

IMGP6728Copier

   

Les mois d’avril et de mai sont les mois de tous les aléas météo. Pour preuve, la pluie et les giboulées de la semaine dernière ont laissé place à la douceur quasi continue de quelques rayons de soleil. Ce qui facilita grandement les échanges.

 

Deux femmes se sont renseignées car elles mangent de moins en moins de viande et sont intéressées par les idées que nous défendons. Une autre ne consomme plus d'animaux et ne boit plus de lait de vache pour des questions d'éthique.

 

Une dame a qui nous avions donné le tract sur l'abolition de la viande le 18 avril dernier, nous a d'emblée parlé de cadavres pour désigner les animaux élevés et tués pour le plaisir  gustatif des humain-e-s.

 

Quelques autres petits échanges sur le bonheur, sur ce qu'est le tofu, etc. enfin bref, ce fut varié !

 

Notre prochaine table de presse se déroulera le dimanche 23 mai (et non le 16 mai car une partie de notre équipe sera à la Veggie Pride). Si vous souhaitez venir le 23 mai, n'hésitez pas à nous contacter.

Repost 0
Published by cleda - dans Compte-rendu
commenter cet article
8 mai 2010 6 08 /05 /mai /2010 21:43

"Le procès des 13 militants animalistes autrichiens se poursuit. Vous pouvez lire les compte rendus d'audience à cette adresse : http://www.l214.com/autriche-proces

 

Pendant toute la durée du procès, la solidarité internationale s'exprime par des manifestations dans une série de pays. Ces actions symboliques se succèdent au rythme d'un pays par semaine : Belgique, Allemagne, Espagne, Pays-Bas, Angleterre, France, USA...

 

Chaque fois, des photos de l'action sont prises et transmises aux soutiens autrichiens des militants inculpés, afin qu'ils puissent les utiliser au mieux pour faire valoir que le procès est dénoncé à l'étranger. Quand les médias des pays concernés se font l'écho des actions menées, c'est évidemment un plus très appréciable.

 

La semaine qui débute le 17 mai, ce sera le tour de la France. Une action symbolique aura lieu à PARIS, TROCADÉRO, JEUDI 20 MAI, DE 11H À 12H. La demande d'autorisation sera faite auprès de la préfecture. Des militants de L214, de CLEDA et de DDA apporteront deux banderoles, quelques pancartes, ainsi que des costumes de bagnards afin d'organiser une petite saynète et de prendre des photos. Mais à eux seuls, ils risquent d'être trop rares : c'est un jour ouvrable, plusieurs personnes ne peuvent pas se libérer. (Un jour de semaine a été choisi pour avoir une chance que des journalistes se déplacent).

 

Pour que l'action ait belle allure, il faudrait des renforts : vous ! Si vous êtes disponible merci de le faire savoir en écrivant à Diana (diana.dc chez wanadoo.fr) afin qu'on sache sur combien de personnes compter. Pancartes et appareils photos bienvenus. Si possible, arrivez 30 mn avant le début (présence sur place dès 10h30) pour que tout soit en place à 11H."

 

Lire notre article : http://cleda.over-blog.com/article-35915283.html

 

http://autriche-la-honte.org/

 

Repost 0
Published by cleda - dans Agenda
commenter cet article
7 mai 2010 5 07 /05 /mai /2010 21:57

bandeau VP anim-Lyon 2010-500x66

 

affiche-VP-2010-petit

 

 

La Veggie Pride est une manifestation revendicative qui se déroule chaque année depuis 2001 à Paris, puis en 2008 à Paris et à Rome, et enfin, en 2009 comme en 2010, à Lyon et à Milan.

La Veggie Pride n'est pas une fête identitaire. Elle est la manifestation des personnes qui refusent de manger les animaux, c'est-à-dire de participer à l'oppression et à la mise à mort qui sont infligées à des centaines de milliards d'animaux chaque année dans le monde pour la consommation de leur corps.

Face à cet océan de souffrance et de mort, il est juste qu'au moins une fois par an les personnes qui refusent de contribuer à ce massacre puissent exprimer leur choix, et le fait que leur choix est juste. Tel est le sens de la fierté végétarienne.

 

Lire le manifeste.

 

 

 

Programme de la Veggie Pride 2010

Vendredi 14 mai

20h : Soirée conférence-débat sur la végéphobie : les végétariens sont-ils marginalisés et discriminés ?

Samedi 15 mai

À partir de 11h30 : pique-nique où seront confectionnées les dernières banderoles et pancartes. Apportez votre matériel (cartons, feutres, images, peinture) ainsi que votre pique-nique. Les panneaux doivent être centrés sur les animaux ou sur le végétarisme pour les animaux, afin que la manifestation envoie un message clair à la société.

A partir de 14 h : place des Terreaux.

Le défilé parcourra la Presqu'ile. Il s'interrompra à plusieurs reprises pour mettre en scène des happenings sonores et visuels. Une chorégraphie simple et une chanson sont notamment prévues.

18h : Soirée. Vous pourrez rejoindre l'Atelier des Canulars immédiatement après le défilé. Jusqu'à 20h, des stands d'association seront tenus. Ils laisseront ensuite place au repas et à la soirée dansante (vous pouvez apporter vos CD).

Dimanche 16 mai

10h15 : Discussion-débat autour de la Veggie Pride : ses perspectives, son avenir, les différents projets à mener pour que la Veggie Pride ait une résonance tout au long de l'année.

20h : Projection du documentaire de réflexion « Zoos, l'enfer du décor » suivie d'une discussion en présence du réalisateur, Pablo Knudsen et de plusieurs personnes intervenant dans le film.

Il est possible de se faire héberger par des manifestants lyonnais ou de s’organiser pour un covoiturage. Consultez le
forum de petites annonces.

 

Lieu des différents événements (hormis le défilé) : L'Atelier des Canulars, 91 rue Montesquieu, Lyon 7e (métro Saxe-Gambetta).

 

Lire notre article sur la Veggie Pride 2009 : http://cleda.over-blog.com/article-31338523.html

 

http://www.veggiepride.org/fr.html

Repost 0
Published by cleda - dans Agenda
commenter cet article
2 mai 2010 7 02 /05 /mai /2010 23:16

Table de presse antispéciste sur un marché parisien.

 

IMGP6690Copier

 

L'hiver est bel et bien terminé mais cela ne signifie pas que le beau temps soit toujours d'actualité. En effet, cette table de presse a été entrecoupée par une très grosse averse dont quelques minutes de giboulets ! Nous nous sommes précipité-e-s durant la durée de l'averse sous le toit d'un commerce !

Heureusement, ce fut la seule averse et le soleil a refait son apparition par intermittence.

 

En dehors de ce temps agité, la matinée fut tranquille. Quelques discussions, notamment avec un monsieur qui souhaite arrêter complètement de manger les animaux. Réflexion faite depuis qu'il vit avec un lapin. Une dame s'est documentée sur le sort réservé aux poissons. Elle ne mange plus d'animaux terrestres.

 

Comme lors de chaque stand, nous avons distribué notre tract "Non au spécisme".

 

Prochaine table d'information le dimanche 9 mai 2010.

 

IMGP6692  IMGP6687Copier-copie-1

 

   

 

Repost 0
Published by cleda - dans Compte-rendu
commenter cet article
26 avril 2010 1 26 /04 /avril /2010 19:51

Table de presse antispéciste sur un marché parisien

 

 P1010232

 

Après une table d'information consacrée à l'abolition de la viande la semaine dernière, CLEDA a repris son thème de prédilection, l'antispécisme.

 

Quel plaisir ce matin de nous retrouver sous un soleil éclatant. On se serait cru en été ! L'hiver en tout cas est maintenant bien loin, au placard les bonnets (en acrylique), gants et gros blousons ! Satisfaction également côté militants puisque depuis quelques semaines une petite équipe semble s'être constituée. Espérons que cela continue !

 

La matinée fut marquée par des échanges très contrastés. D'un côté, les moqueries habituelles "n'importe quoi !" ou "vous êtes sectaires" et de l'autre, des discussions riches qui confirment que notre présence est utile.

 

Discussion avec un végétarien depuis une vingtaine d'années qui s'est servi en documentation, a signé les 3 pétitions et a pris l'adresse de notre blog.

Un semi-végétarien se demandait pourquoi nous refusions également les oeufs et le cuir.  Nous lui avons donné les tracts "Pourquoi refuser les oeufs ?" et "Pourquoi refuser le cuir ?"

Un monsieur nous a posé des questions sur l'alimentation végétalienne. Nous n'avons pas manqué de lui donner les 2 dépliants Et on mange quoi alors !?!.

 

Matinée agréable et motivante. Rendez-vous dimanche 2 mai pour une nouvelle table de presse. Contactez-nous si vous souhaitez y participer. 

    

 

 P1010230Copier  IMGP6675Copier

Repost 0
Published by cleda - dans Compte-rendu
commenter cet article